Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, né le 15 juin 1943 dans le 9e arrondissement de Paris et décédé le 5 décembre 2017 à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), est un chanteur, compositeur et acteur français.

Durant près de 57 ans de carrière, Johnny Hallyday est l’un des plus célèbres chanteurs francophones.

Il n’est pas le premier à chanter du rock en France, mais dès 1960, il est bien le premier à populariser le rock’n’roll dans l’Hexagone.

Johnny Hallyday c’est des chiffres fou : 80 albums (dont 51 albums studio), 6 disques de diamant, 40 disques d’or, 22 disques de platine et pas moins de 10 Victoires de la musique. Johnny c’est aussi près de 190 tournées et plus de 3250 concerts partout dans le monde, totalisant plus de 29 millions de spectateurs.

C’est le 15 juin 1943 que Jean-Philippe Léo Smet voit le jour à la clinique Villa Marie Louise, dans le 9ème arrondissement de Paris. Fils d’Huguette Clerc et de Léon Smet, un artiste de cabaret belge. Il n’a été reconnu par son père que quelques mois après sa naissance, juste avant son baptême.

Peu de temps après, Léon Smet part définitivement. Huguette Clerc, reprenant une activité professionnelle et devenant mannequin de cabine pour des couturiers, n’eut plus de temps pour le petit Jean-Philippe. Il fut confié à sa tante Hélène Mar. Il passera son début de vie avec sa tante et ses cousines Desta et Menen.

Sa cousine Desta se maria quelques années plus tard avec un danseur américain, Lee Lemoine Ketcham, connu sous le nom de scène de Lee Halliday. Il deviendra aux yeux de l’enfant une incarnation du rêve américain et deviendra son père de cœur. C’est Lee qui surnomma Jean-Phillipe « Johnny ». Il ne fut pas difficile pour l’artiste, quelques années plus tard, de choisir son nom de scène.

Sa première scène, Johnny la fit à 13 ans. En 1956, il était en premier partie du spectacle de Desta et Lee à l’Atlantic Place de Cophenhague. Il y chanta La Ballade de Davy Crocket en s’accompagnant à la guitare et habillé en cow boy.

Un an plus tard, Johnny découvre Elvis Presley et le rock’n’roll dans le film Amour Frénétique. C’est la révélation, sa voie est trouvée, il décide de devenir rockeur.

Son premier soutient sera Lee Halliday, qui est persuader que le rock’n’roll peut s’imposer en France. Il fait importer des Etats Unis de nombreux disques qui permettent à Johnny de faire son apprentissage.

En 1958, Johnny se met à fréquenter le célèbre Golf Drouot. Cette discothèque deviendra un lieu culte du rock’n’roll en France. C’est là qu’il rencontrera d’autres copains : Long Chris, Dany Logan, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell.

Ses premières scènes rock’n’roll ne seront pas un succès. Il sera rapidement sifflé et refusé de tous les clubs. Ses premiers succès, il les obtiendra en chantant pour les GI’s dans les bases américaines.

Il signe dans la maison de disque Vogue à la fin des années 1959. Son premier super 45 tours sort le 14 mars 1960. Une erreur d’impression sur la pochette, son nom est orthographié avec deux « y », va faire naitre Hallyday. Il adoptera définitivement cette graphie. Il interprète T’Aimer follement, morceau qui sera refusé par toute les radios, seule l’émission Salut les Copains sur Europe N°1 diffuse le titre largement soutenu par les présentateurs Daniel Filipacchi et Frank Ténot.

Pour sa première télé, c’est Line Renaud qui le parrainera. Il chantera dans l’émission L’école des vedettes. C’est un carton. En jouant Laisse les filles en jouant de la guitare tout en se roulant par terre dope les ventes de son 45 tours.

La suite de sa carrière : un nouveau disque avec Souvenirs, Souvenirs. La première partie de la tournée de Sacha Distel, vedette américaine à l’Alhambra de Raymond Devos. C’est l’hystérie dans les jeunes du public, les ainés le huent. Raymond Devos s’est opposé à ce que la direction retire Johnny Hallyday de son avant spectacle.

Autour de Johnny Hallyday, le 24 février 1961 est organisé le Premier festival international de rock au Palais des sports de Paris dans une ambiance survoltée et explosive où bagarres et arrestations sont nombreuses. L’événement, qui lance véritablement le rock en France, est gravé sur le disque Johnny Hallyday et ses fans au festival de rock ‘n’ roll. Vraisemblablement il s’agit du premier album live de rock au monde, si ce n’est qu’il est enregistré en faux live et de facto devient le premier faux live de l’histoire internationale du rock. C’est ainsi qu’Hallyday voit confirmé son récent statut de vedette, avec la sortie de son premier album Nous les gars, nous les filles. Pour autant un profond désaccord oppose Vogue et le chanteur. Désormais, Johnny n’est plus seul en France sur le marché du rock et la concurrence est rude, notamment celle du groupe d’Eddy Mitchell, Les Chaussettes noires. Aussi demande-il davantage de musiciens et des arrangements plus sophistiqués, avec saxophones et claviers. La réponse est « Tu fermes ta gueule et tu chantes », à quoi il réplique : « Je ne vois pas comment je peux chanter en fermant ma gueule » et part pour ne plus revenir.

En 1961, Johnny quitte Vogue pour signer chez Philips. Johnny Stark deviendra son nouvel imprésario.

Les Hits continuent à s’enchainer pour Johnny Hallyday : Viens danser le twist, Retiens la nuit (écrite par Charles Aznavour), Let’s twist Again, Elle est terrible, L’idole des jeunes, Da dou ron ron, Pour moi la vie va commencer, Le Pénitencier.

Durant son service militaire, l’armée profitera de son passage pour tourner des petits films de propagande bon enfant, à l’attention de la jeunesse ainsi que quelques émissions de variété en direct de la caserne.

En 1965, Johnny et Sylvie Vartan se marient lors d’une cérémonie qui se devait d’être intime. Mais le public et la presse en ont décidé autrement.

En 1966, alors qu’il enregistre un nouvel album à Londres. Johnny fait la connaissance de Jimi Hendrix. Il l’aidera à se faire connaitre en France en l’engageant comme première partie.

Il enchaine gala sur gala. Son fils David vient de naitre. On annonce un divorce avec Sylvie Vartan. Le Fisc lui réclame un lourd arriéré d’impôt. Johnny déprime, il tente même de se suicider. C’est dans ce contexte que Philips sort son nouveau titre Noir c’est Noir. Un tubé énorme, encore plus que le Pénitencier.

La fin des années 60 marque l’arrivée de nouveau tube pour Johnny Hallyday : Je suis né dans la rue et Que je t’aime. Ce titre sera présenté au public d’abord en radio sur Europe N°1 puis en concert avant d’être enregistré en studio.

Johnny Hallyday c’est aussi le cinéma. En 1972, il est sous la direction de Claude Lelouche, le héros du film L’Aventure c’est l’aventure, dont il interprète la chanson titre. Il jouera aux côtés de Jacques Brel, Lino Ventura, Aldo Maccione

Dans les années 70, les tubes continuent à s’enchainer pour Johnny Hallyday avec La Musique que j’aime, Derrière l’amour, Requiem pour un fou, Gabrielle, J’ai oublié de vivre, Elle m’oublie mais aussi le duo avec Sylvie Vartan J’ai un problème.

Il parcourt le monde pour ses enregistrements studios : Londres, Memphis, Nashville.

Fin des années 70, Johnny Hallyday continue ses nombreuses collaborations artistiques notamment avec Gilbert Montagné qui l’accompagne au piano. Il offre aussi quelques surprise à son public comme lorsque David Hallyday, alors âgé de 13 ans, a fait sa première apparition en accompagnant Johnny à la batterie.

Johnny Hallyday aura une petite période creuse au début des années 80, il n’arrivera pas à faire décoller ses nouveaux albums qui manquent de titres marquants. Ce début de décennie marque aussi la séparation entre Sylvie et Johnny.

Deux ans plus tard, en 1982, Johnny Hallyday entame une relation avec l’actrice Nathalie Baye. Un an plus tard naitra Laura Smet.

L’année 1985 marque la création du TOP 50, qui mesure l’impact d’un artiste à la hauteur de ses ventes. Johnny Hallyday sera le seul à résister au temps et est l’un des rares à pouvoir résister aux nouveaux venu côté vente d’album.

Cette année 85 marque aussi la collaboration entre Johnny et Michel Berger pour l’album Rock’n’Roll Attitude avec l’un des succès des années 80 : Quelque chose de Tenesse.

Côté Cinéma, Johnny reprend le chemin des plateaux de tournage avec le film Détective de Jean Luc Godard, qui verra l’artiste monter les marches du Festival de Canne et Conseil de Famille de Costa Gavras.

1986 sera une année spéciale pour Johnny Hallyday. Outre sa séparation d’avec Nathalie Baye, il s’agit-là de sa première année en 26 ans de carrière ou l’artiste ne monte pas une fois sur scène.

Mais il reste bien actif côté studio en collaborant avec Jean Jacques Goldman pour l’album Gang et des tubes comme J’oublierai ton nom, Je te promets, Laura. Il bat tous les records au TOP 50.

En 1989, aux côtés de Véronique Sanson, Jean-Jacques Goldman, Michel Sardou et Eddy Mitchell, du 6 au 14 novembre, il participe à la toute première tournée organisée au profit des Restos du Cœur, fondés par Coluche en 1985.

Une nouvelle histoire d’amour pour Johnny en 1990, il épouse Adeline Blondiau, la fille de son ami Long Chris.

Les années 90 marquent un nouveau style dans les concerts, après l’Olympia, Bercy, L’Alhambra, la Cigale, et bien d’autres salles, Johnny s’attaque à un autre lieu, le Parc des Princes à Paris. Toujours aussi fou dans ses mises en scène, il a décidé de rejoindre la scène par la pelouse en fendant la foule.

Après un divorce et un nouveau mariage, Johnny et Adeline se séparent en mai 1995. Un an plus tard, il épousera Laetitia Boudou.

En 1997, il va se produire à Las Vegas, 7.000 spectateurs ont fait le déplacement pour assister à ce show.

En 1998, il continue à relever les défis en s’attaquant au Stade de France. Malheureusement, la première de ses trois prestations devra être annulée quelques minutes avant le début pour cause de forte pluie. Une fois de plus, Johnny décide de surprendre le public pour le Stade de France avec une entrée en scène par hélicoptère, dont le pilote n’était autre que Michel Drucker.

L’année suivante, un nouvel album, une nouvelle collaboration avec David Hallyday cette fois et Sang pour Sang.

Les années 2000, pour Johnny, ça commence sur TF1 avec son concert à la tour Eiffel, et donc un nouveau lieu insolite pour un concert de Johnny.

Les succès continuent à sortir pour le chanteur : Marie, A la vie à la mort, Ma vérité.

En mai 2009, Johnny annonce sa dernière tournée avec le Tour 66. Il annonce arrêter les concerts mais vouloir continuer à chanter et faire de la scène mais moins longtemps. Il fera 3 Stade de France cette année là, un concert plongé dans l’émotion et le partage avec son public.

En juillet 2009, les assureurs de la tournée demande à l’artiste de faire un check up médical. Il sera opéré d’un cancer du côlon. En novembre de la même année, il est de nouveau opéré pour une hernie discale cette fois. Cette opération entraine l’annulation de la fin du Tour 66.

Un an plus tard, c’est le retour sur scène de Johnny Hallyday en participant au concert de M. Matthieu Chedid sera le producteur de son nouvel album Jamais Seul.

2011 sera l’année de ses débuts sur les planches. Il jouera la pièce de Tennessee Williams « Le Paradis sur terre » pendant 2 mois au théâtre Edouard VII à Paris. Il retournera ensuite en tournée, pour une nouvelle fois passer par le Stade de France. Il sera le seul artiste à avoir donné neuf concerts dans cette enceinte de Saint Denis

Encore un album pour Johnny, cette fois produit par Yvan Cassar et écrit par Christophe Miossec : l’Attente.

Johnny continue ses tournées en France et partit dans le monde (Bruxelles, Londres, Los Angeles, Genève, New York, Moscou, Tel Aviv …)

En 2014, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc donnent les premières représentations des Vieilles Canailles. Johnny sort aussi son nouvel album produit par Don Was : Rester Viviant. L’année suivante, encore un album pour Johnny, le 50ème : De l’Amour, réalisé et composé par Maxim Nucci de Yodelice. L’album sortira le 13 novembre 2015, jour des attenta tragique à Paris. Lors de sa nouvelle tournée, encore un record pour Johnny puisqu’il sera l’artiste s’étant produit le plus de fois à Paris Bercy.

En mars 2017, Johnny Hallyday confirme qu’il est atteint d’un cancer du poumon. Il continue tout de même à tourner avec ses amis des Vieilles Canailles. Il parvient à enregistrer son nouvel album studio : Mon Pays c’est l’Amour. Il fera sa dernière apparition publique lors des obsèques de Mireille Darc le 1er septembre 2017

Johnny est de nouveau hospitalisé pour détresse respiratoire le 13 novembre. Sa mort est annoncée dans plusieurs média mais son entourage dément cette rumeur. Il retourne à sa résidence « La Savannah » le 18 novembre et décide d’arrêter son traitement contre son cancer. Le 5 décembre 2017, Johnny Hallyday décède des suites de son cancer du poumon.

Johnny Hallyday est inhumé sur l’île de Saint-Barthélemy, comme il le souhaitait. Un hommage populaire lui est rendu à Paris lors de ses obsèques.